L'Institut de Recherche en Chirurgie Orthopédique et Sportive
Rechercher

Traitement médical

Il doit toujours être tenté de première intention, notamment dans les tendinites.


Il comprend :

- Les médicaments : antalgiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens. (les corticoïdes per os doivent être évités autant que faire se peut)

- La rééducation :  
* Apprentissage de certains gestes permettant de ne pas surcharger les tendons de la coiffe des rotateurs.
* Renforcement de muscles adjacents (deltoïde, muscles dorsaux)
* Thérapeutiques adjuvantes : ultrasons, utilisation du froid (cryothérapie)
* Certains gestes doivent être évités : travail de type pouliethérapie voire travail de renforcement musculaire, sans contrôle direct du kinésithérapeuthe.

- Les infiltrations :
* Elles utilisent de manière couplée les anesthésiants locaux et les corticoïdes retards injectables par voie locale.
* Elles doivent être effectuées idéalement sous contrôle radiologique afin d’être certain de mettre le produit au bon endroit : entre les tendons de la coiffe des rotateurs et l’acromion : infiltration dite « sous-acromiale »
* Elles sont réservées à l’échec du traitement de première intention (médicaments et rééducation)
* Elles doivent être limitées à 3 par an au maximum.
* Il est préférable de les utiliser en l’absence de rupture tendineuse, donc en cas de tendinite sans rupture,  ou lorsque la rupture tendineuse ne peut plus être réparée : il est donc utile de disposer d’une imagerie tendineuse avant de les proposer.


Atelier Sherfi

[?] Plan du site
[>] Nous contacter

© 2017 IRCOS - tous droits de reproduction réservés.
Ce site ne délivre aucun avis, diagnostic ni traitement médical. Merci de consulter les informations légales.