L'Institut de Recherche en Chirurgie Orthopédique et Sportive
Rechercher

Luxation récidivante

L’épaule est l’articulation qui se luxe le plus car c’est aussi la plus mobile de l’organisme, et donc les systèmes de stabilisation (surfaces articulaires, ligaments, bourrelet) sont les plus fragiles. A la suite d’un premier épisode de luxation antérieure le plus souvent dû à un accident de sport, l’épaule reste « fragile «  et peut se luxer pour des traumatismes de moins en moins important, voire pour des gestes banals. Le mouvement luxant typique est celui de l’armé, c’est à dire en portant le membre supérieur en haut et en arrière. Les examens complémentaires nécessaires pour confirmer le diagnostic et pour décider du traitement sont des radiographies (épaule de face dans les trois rotations, profil glénoïdien dit de Bernageau ), et surtout un arthroscanner.

En cas de multiples récidive, en fait plus de trois épisodes, la seule possibilité thérapeutique est alors chirurgicale. En effet, la rééducation est insuffisante du fait de l’absence de muscle dans la région antéro-inférieure de l’articulation (voire schéma). Plusieurs techniques peuvent être utilisées

a-    La technique de Latarjet

Cette méthode classique est éprouvée. Elle donne régulièrement de très bons résultats cliniques (environ 95%). Le principe est de placer une butée osseuse à l’endroit où « passe » la tête humérale, cette butée étant prélevée par la même incision (voire schéma). Cette intervention nécessite deux à trois jours d’hospitalisation, le patient sort à son domicile le membre supérieur immobilisé par une attelle pendant trois semaines, mais la rééducation est entreprise immédiatement afin de récupérer au plus vite l’ensemble des mobilités articulaires. La reprise du sport est autorisée au troisième mois post opératoire. Le patient est revu en consultation pour le suivi post opératoire au 45° j, puis à 3 mois et à 6 mois.

 

 

 

b-    Stabilisation arthroscopique

Les méthodes de stabilisation par arthroscopie sont très récentes. Le principe est de réparer directement par voie intra articulaire les ligaments de l’épaule qui ont été déchirés par les luxations. Les voies d’abord sont réduites : un point d’entrée de 5 mm à la face postérieure de l’épaule et un ou deux points d’entrée antérieurs un peu plus grands. En plus du caractère ésthétique, elles présentent l’avantage de ne léser aucun muscle et permettent donc une récupération plus complète. L’exploration de l’articulation est complète et permet d’affiner le diagnostic. Les ligaments sont ensuite rattachés au bord antérieur de la glène en les retendant par des ancres. L’hospitalisation est de 48 h, et l’immobilisation est de 45 jours par une attelle coude au corps. La reprise du sport est autorisée au 6° mois. Le suivi post-opératoire est le même
Les taux de succès sont encore inférieurs à ceux des techniques classiques, mais en affinant les indications, s’améliorent régulièrement : moins de 3 luxations, peu de lésions osseuses sur les radiographies et le scanner pré-opératoires.

 

 


Atelier Sherfi

[?] Plan du site
[>] Nous contacter

© 2017 IRCOS - tous droits de reproduction réservés.
Ce site ne délivre aucun avis, diagnostic ni traitement médical. Merci de consulter les informations légales.